AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le Solstice d'Hiver (Soan et Poppy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

♔ Chef de Tribu
***
MessageSujet: Le Solstice d'Hiver (Soan et Poppy)    Ven 18 Avr - 11:01

Poppy ✧ Soan

21 décembre, tribu des Cerfs - Le Solstice d'Hiver
Ce jour-là Poppy Lund s'était réveillée avec le soleil, comme tous les autres membres de sa tribu. Car ce jour-là n'était pas n'importe lequel - c'était le grand jour, celui du Solstice d'Hiver. Et le bal promettait d'être la meilleure soirée de sa vie, elle en était convaincue. Il avait même neigé la nuit dernière - c'était forcément un signe. La jeune fille avait voulu passer la matinée avec Robyn, mais quand elle l'avait enfin trouvé, en compagnie de sa soeur Katti, il lui avait assez brusquement fait comprendre qu'il n'avait pas le temps de lui parler. Elle avait sourit et acquiescé. Oui, bien sûr, il avait d'autres chats à fouetter, en tant que conseiller de la Chef. Il fallait que tout soit prêt à temps car toutes les familles de Chefs, et plus encore, seraient présentes. Tout devait être parfait. Poppy avait donc laissé Katti et Robyn à leurs affaires et avait plutôt passé la matinée avec Romy, sa petite cousine. Toutes les deux elles étaient allées donner un coup de main dans les cuisines du bal, qui se déroulerait en plein air, au bord de la forêt. Puis les deux Lund étaient allées se promener dans la forêt, jusqu'au grand Lac. Elles avaient découvert que la surface du Lac avait gelé dans la nuit. Poppy voulut s'y aventurer mais Romy ne voulut pas bouger de la berge, et la blonde abandonna donc. Il lui faudrait trouver une autre "première fois" pour ce jour-là. Il y aurait certainement des tas d'opportunités pendant cette soirée, de toutes façons. Il y aurait des gens de partout – des gens du Sud en habits beiges et ocre, des gens du Nord en blanc et bleu, des gens des montagnes, en rouge et mauve. Il y aurait tout le monde. Sauf Steel et sa ridicule meute de traîtres, bien entendu. Poppy avait passé l'après-midi en papillonnant partout, comme à son habitude. Elle avait regardé ce qui se passait en cuisine, aidé à décorer le site du bal. Elle avait apporté du bois pour le feu et aidé les chasseurs à se décharger de leur gibier. Les tribus avaient commencé à arriver vers 3 heures de l'après-midi. Il y avait eut les Loups, en premier. Tous vêtus de fourrure, et accompagnés de certains de leurs animaux. Poppy avait vu Robyn et Katti accueillir Electre Lumna et sa jeune sœur Astra, qui semblaient inséparables. Elle avait contemplé le reste des invités du Nord. Au moins, eux ne se plaindraient pas du froid...Elle les trouva beaux, avec leurs peaux pâles et leurs yeux bleus. Ce n'était pas tous les jours qu'elle voyait des étrangers.  Et puis, les Aigles, les Ours, les Serpents et enfin les Lions s'étaient succédés. Elle les avait tous contemplé avec admiration sans oser se joindre à Robyn et Katti, qui se tenaient devant leurs parents pour accueillir les Chefs. Après tout, elle n'était que la cousine. Robyn le lui avait bien fait sentir ce matin.

Et puis enfin, la nuit était tombée. Il n'y avait pas un nuage à l'horizon ; seulement des étoiles, des étoiles à perte de vue. Et le bal annuel du solstice d'hiver avait commencé.

C'était la plus belle chose que Poppy ait jamais vue. Il y avait des gens de tous les âges, tous beaux et souriants, qui dansaient au bord de la forêt, vêtus de capes et de gants. Il y avait des musiciens partout, et aussi de grands feux, pour garder tout le monde au chaud. Poppy avait fait son entrée au bras de Robyn mais il s'était rapidement eclipsé pour aller parler à un Chef, ou son conseiller. Poppy avait dû dire adieu à son rêve de la soirée parfaite, avec son fiancé. Elle avait attendu, debout près d'un feu, qu'un jeune homme daigne l'inviter , puisque Robyn dansait avec tout le monde, sauf elle.  Et puis, un bel inconnu l'avait abordée. Il lui fit un baise-main et elle sourit, flattée. Il était grand et brun, avec des yeux bleus et brillants qui la clouaient sur place. Il s'appelait John, et était le petit fils du Chef de la Tribu des Ours. Ils parlèrent, un peu, et John lui offrit un verre rempli d'un liquide ambré que Poppy n'avait jamais vu. Elle n'osa pas lui dire qu'elle n'avait jamais goûté d'alcool...Alors elle vida rapidement le verre. Le jeune homme lui en proposa un deuxième, puis un autre jusqu'à-ce-qu'elle sente sa tête lui tourner. Elle ne pensait plus clairement et riait pour un rien. John semblait content. Il lui glissa des compliments à l'oreille. Poppy regardait Robyn, qui dansait avec Astra Lumna. Il semblait avoir des choses très sérieuses à lui dire. John avait suivi le regard de la Lund. Il lui avait pris la main et lui avait proposé d'aller marcher un peu dans la forêt. Poppy ne pensait plus clairement. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle voulait Robyn hors de sa vue, parce qu'à chaque fois qu'elle croisait son regard, elle voulait courir vers lui, mais lui la tenait à l'écart pour une raison qu'elle ignorait. Elle n'était pas une enfant. Elle avait même deux mois de plus que Robyn. Pour qui se prenait-il ? L'alcool embourbait son esprit et elle laissa John l'entraîner dans la forêt. Les feux de joie, la musique, tout cela fut réduit à un bruit de fond et à des lumières filtrant entre les arbres. Et John essaya de l'embrasser, en la poussant assez rudement contre un arbre. Elle avait beau être saoûle, elle savait bien que c'était mal. Elle repoussa le jeune homme avec un gémissement agacé. Il resta immobile un instant puis se jeta de nouveau sur elle. Elle cria. Sa voix s'étouffa dans sa gorge.

C'était un rêve...Un cauchemar plutôt.

Elle réussit à passer une main dans son corsage et en sortir fébrilement un petit couteau qu'elle brandit au visage du jeune homme. Il eut un mouvement de recul et sur une impulsion elle lui cracha au visage avant de s'enfuir en courant. Heureusement qu'elle avait choisi une robe qui lui permettait de bouger comme elle voulait. Elle avait couru, couru, jusqu'à déboucher sur le bal. Elle s'était retrouvée perdue au milieu des danseurs, puis, enfin, elle avait trouvé un petit coin de paix à côté d'un feu. Il avait un petit buffet et elle choisit une espèce de cake emballé dans du papier, qu'elle dévora d'une manière peu seyante pour une fille de son rang. Puis elle voulut se retourner mais pour une raison obscure se tordit misérablement la cheville. Elle s'écroula par terre et tomba nez à nez avec une paire de chaussures noires et lustrées. Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de se mettre en tête de se lever. Elle se retrouva enfin debout et tapota le jupon de sa robe pour en enlever la poussière. Alors, elle daigna regarder à qui appartenaient les chaussures sur lesquelles elle s'était tragiquement jetée. C'était un jeune homme à peine plus grand qu'elle, mais qui semblait avoir deux ou trois ans de plus. Elle inclina la tête sur le côté ; elle l'avait déjà vu quelque part. Sa tête lui tournait un peu. Elle sourit bêtement au jeune homme. "Excusez moi, hein. Pour vos chaussures. Je crois que je les ai un peu salies. Mais ça se lave, des chaussures, heureusement. Dites, je crois que je vous connais. Enfin...Je ne sais pas. Vous êtes grand, c'est fou. D'habitude je dois regarder vers le bas pour parler aux gens mais...Enfin bref, je..." Elle se racla la gorge et sourit à nouveau au garçon. "Vous dansez pas ? Moi j'irais bien danser mais mon fiancé est trop occupé." Elle leva sa main droite, où un anneau d'argent brillait à son annulaire. "Je suis fiancée, vous voyez. On m'a promise à mon cousin depuis...Depuis toujours je crois. Il est très beau. Vous savez peut-être qui c'est, c'est le Conseiller de notre Chef – Katti Lund. Vous voyez ? Bref, c'est lui là-bas, celui qui danse avec la brune très pâle. Tiens, il danse encore avec elle. Astra Lumna, c'est son nom. Je ne la connais pas hein, mais elle a l'air plutôt gentille. N'empêche, ce n'est pas à elle qu'il a donné ça." Elle lui montra encore son anneau et soudain son regard s'assombrit. "Il ne m'a pas invité une seule fois à danser. Vous imaginez ? J'espère que vous imaginez. Vous avez une fiancée, vous ? Enfin, je dis ça, c'est parce que vous êtes vieux. Enfin vieux...Assez vieux pour avoir une fiancée, quoi. Je suis sûre que vous, vous inviteriez votre propre fiancée à danser. Vous ne la laisseriez pas plantée là comme une débile. Pardon, je ne vous laisse pas parler...C'est quoi votre nom d'ailleurs ? Moi je m'appelle Poppy, Poppy Lund." Le jeune homme s'apprêtait à répondre mais elle vit soudain quelqu'un, qui sortait de la forêt en époussetant sa veste. John. Ce traître, ce fumier, ce...Elle se tourna vers l'inconnu d'un air paniqué. "Bon, euh, il va falloir que vous m'invitiez à danser. Désolée, hein - c'est à dire qu'il y a ce type, là-bas, qui voulait m'embrasser tout à l'heure et bien sûr j'ai dit non, mais il ne voulait pas me lâcher, ce sale type. Alors j'ai sorti mon couteau et j'ai couru. Oh non – il m'a vue. Vite, faites semblant d'être mon frère ou mon fiancé ou je-ne-sais-quoi, pour qu'il ne vienne pas." Elle se saisit de la main du jeune homme et le tira vers la piste de danse d'un air anxieux.
code by Silver Lungs

❖ ══════════════════════════════════════════ ❖



Remember the
time when
it was so easy
And the
poppies grew
on the hills?


Soan est mon Dieu tout puissant, je l'aime et le vénère. Ma vie ne saurait être belle sans sa présence lumineuse et sa grandeur incomparable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♔ Chef de Tribu
***
MessageSujet: Re: Le Solstice d'Hiver (Soan et Poppy)    Sam 19 Avr - 16:02


Le Solstice d'Hiver | Poppy & Soan
Le solstice d'hiver. Il avait du mal à savoir si c'était un jour qu'il affectionnait ou qui au contraire l'énervait plus que tout. Il était heureux de fêter le solstice, et il était même très beau de voir et de participer à la cérémonie. Mais depuis qu'il était Chef, ça avait plus ou moins changé. C'était surtout l'occasion de rencontrer tous les autres Chefs de Tribus, de discuter administration, pertes d'hommes, guerre, affaires... Des choses ennuyeuses et à vrai dire si ça n'avait tenu qu'à lui il aurait volontiers sécher ces discussions aux allures de réunion. Oh, ils faisaient tout pour qu'on ait l'impression que c'était quelque chose d'amical. Mais même s'ils discutaient avec un verre à la main autour d'un bon feu la discussion n'en restait pas moins autour des échanges entre Tribus et des autres choses du genre. Il faudrait payer tant de pièces d'argent à la Tribu des Cerfs si l'on voulait toujours recevoir autant de fruits, ou bien on devrait en échange fournir plus de cuir... Que des histoires comme ça. Autrement dit, que des choses qui lui donnaient envie de leur dire de se référer à sa mère et de le laisser aller profiter un peu de la vie tant qu'il en était encore temps. S'il y avait bien un jour où il avait le droit et surtout le pouvoir de ne plus penser à Steel et de ne plus avoir peur de se réveiller le lendemain matin avec il ne savait combien d'hommes en moins, c'était bien le jour du Solstice. Mais on semblait en avoir décidé autrement, n'est-ce pas ? L'année dernière, la cérémonie avait eu lieu dans se propre Tribu. Il avait donc fallu tout préparer, disposer les tentes par Tribus et par rangs, s'occuper de cuisine des plats de chaque zone géographique pour rendre tout le monde content et tout ce genre de chose. Cette année du moins la cérémonie se déroulait chez les Cerfs. C'était au moins une responsabilité en moins pour Soan. Le jeune-homme n'était pas du genre à se plaindre : si toutes ces histoires l'agaçaient un peu du point de vue responsabilités il ne le disait jamais, et faisait tout ce qu'il devait faire sans jamais faillir ou donner certaines corvées à quelqu'un d'autre. Sur ce point, il était un chef exemplaire. Et d'une certaine manière, la fête lui tenait à cœur. C'était une tradition, quelque chose de sacré qui remontait à la Création. Il ne pouvait pas ne pas ressentir une certaine émotion ce jour-là. C'était tout simplement magique. Et c'était pour cela qu'il avait du mal à savoir si c'était un jour qu'il affectionnait ou qui au contraire l'énervait plus que tout.

Ce matin-là, ils étaient partis avant même que l'aube ne pointe ses premières lueurs à l'horizon. Il y avait tout le monde. Chaque homme, chaque femme et chaque enfant de la Tribut. Il y avait même quelques animaux : la lionne de Soan et trois ou quatre autres lionnes. Ça ne faisait pas beaucoup, mais ils avaient du laisser les autres pour s'occuper des petits, et de toute manière, on n’emmenait jamais beaucoup d'animaux au solstice. Soan avait fait le voyage sous sa forme animale. Son corps de lion était beaucoup plus robuste que son corps d'homme, fluet et peu musclé – il devrait songer à faire plus de choses sous sa forme humaine, ça l'aiderait vraiment à prendre des muscles. Les cerfs se trouvaient dans le centre des Terres Sauvages, ainsi il ne leur fallait pas énormément de temps pour y arriver. Cependant il fallait compter quelques poses : il fallait d'abord traverser tout le sud et donc tout le désert, et ce en présence d'enfants desquels il faudrait s'occuper tout le long pour leur éviter de tomber de déshydratation. Ils étaient donc partis tôt, et de toute manière il n'avait pas envie d'arriver trop tard : plus tôt ils y seraient, plus tôt il pourrait profiter de la fête. Comme à son habitude, Soan, sous la forme d'un immense lion, marchait en tête avec sa mère – la seule véritable famille Kamshay était là : sa mère et lui. Ensuite venait les sœurs de sa mère et leurs enfants, les cousins. Ensuite les conseillers et les gardes, et après tout le reste. Les lionnes marchaient avec Soan, laissant la mère de ce dernier un peu en retrait de son fils. C'était là qu'il se sentait bien. Un lion parmi les lions, avec le sol de la savane, sa savane, sous ses pattes lourdes, et le vent du Sud dans sa crinière. S'il rugissait alors tout le Sud le saurait. Et c'était ça qu'il aimait. La grandeur, la savane et le désert après, à perte de vue. La liberté que ça impliquait tout ça. Pas de barrières, pas de frontières, rien qu'un paysage brun et orangé à perte de vue, le sable dans le vent et la chaleur sur son pelage. Il était bien. Il était infiniment bien et il serait resté lion à jamais si seulement il avait pu, parce que c'était la plus belle sensation du monde. Il n'était pas homme, il était lion, et ce depuis sa naissance. Et jamais personne ne changerait ça.

C'est seulement vers trois heures de l’après-midi qu'ils virent enfin les premiers arbres de la forêt des Cerfs. Ils étaient tous plus ou moins fatigués du voyage – sauf Soan qui n'était étonnement jamais fatigué – mais ils ne pouvaient se permettre de se reposer. En arrivant dans la Tribu des Cerfs, il ne put résister à pousser un dernier rugissement avant de reprendre forme humaine. Tous les oiseaux s'envolèrent. Durant quelques secondes, le monde se tut. Et un sentiment indescriptible de puissance s'empara de lui avant qu'il ne quitte ses crocs et sa crinière pour une journée et une nuit entières. Là étaient la famille Lund, toute prête à l’accueillir. Un sourire, une poignée de main, quelques mots de courtoisie. Il n'avait jamais vraiment connu les Lund. Apparemment, ils étaient les derniers à arriver – comme d'habitude. Les Lions allaient finir par avoir mauvaise réputation. Le Centre des Terres Sauvages était un endroit très joli, agréable à l’œil, même si pour le Kamshay rien n'était plus beau que les couchers de soleil sur la savane. Il avait presque froid ici. Même s'il avait fait l'effort de mettre des chaussures – qu'il savait qu'il enlèverait de toute manière en cours de soirée – mettre une tunique était pour lui si désagréable que malgré tout ce qu'on avait pu essayer de lui dire pour l'en convaincre et l'en persuader, il avait refuser d'en porter une. C'était donc sûrement pour ça que ses bras et son ventre souffraient un peu du manque de température qui était certes assez relatif mais présent pour le jeune-homme qui vivait en permanence sous le soleil tapant d'un pays où il ne pleuvait pas.

Il aimait le solstice pour son ambiance. Il avait d'abord salué le Chef de chaque Tribu avant de danser avec Electre – obligations et mariage, et de toute manière ce n'était pas plus mal de danser avec elle au moins ça lui permettrait plus ou moins de la connaître un peu mieux – et quelques autres filles des familles de Chef pour faire bien avant de danser avec finalement un peu n'importe qui qui venait à le lui demander sans oublier de toujours avoir un mot gentil pour tout le monde. Il y avait de la nourriture et de la boisson à volonté, et tout ce dont on peut rêver pour le Solstice. Il finit par se poser près d'un petit buffet, sa lionne assise près de lui, un verre à la main, pour regarder tout ce beau monde s'amuser. Des gens de tous âges, tous horizons, réunis dans la paix et l'harmonie. Des gens du Nord avec leurs cheveux sombres et leur peau clair, des gens de l'est avec des cheveux clairs, et les gens du Sud avec leur peau hâlée comme le sable. Il aimait observer les gens, mais il fut tiré de ses songeries par une jeune fille qui déboula sur le buffet pour se gaver de gâteau, semblant avoir un peu trop aimé la boisson. Lorsqu'elle vint pour se retourner, ses pieds ne semblèrent pas bien comprendre l'ordre donné par le cerveau car ils s'emmêlèrent d'une manière si étrange que Soan se demandait s'il était vraiment physiquement possible de se tordre les chevilles et les genoux de cette manière sans se casser l'ensemble des os des membres inférieurs et elle vint s'étendre à ses pieds, confirmant les doutes du jeune-homme : sa tête ne lui appartenait de toute évidence plus vraiment. Amusé mais n'en laissant rien paraître, toujours aussi impassible que jamais, il la regarda se lever et s'épousseter. Il haussa les sourcils en la voyant tourner la tête de côté comme un oiseau. On aurait dit un pigeon à cet instant précis, mais il se garda bien de le lui faire remarquer, voyant qu'elle s'apprêtait à dire quelque chose. Il ne s'attendait pourtant pas vraiment à ce qu'elle se mette à monologuer de la sorte – ce fut assez fatiguant mais très amusant. Il eut envie de lui rétorquer que forcément, elle le connaissait, il était Soan Kamshay. Qu'il n'en avait rien à faire de son fiancé et qu'il n'était même pas beau, qu'Astra était véritablement une jeune-fille douce et agréable, que non il n'était pas vieux mais que c'était elle qui était beaucoup trop jeune et si elle était une Lund elle ferait mieux de se cacher jusqu'à ce que les effets de la quelconque substance qui avait altéré ses pensées s’effacent où elle allait mal finir. Il n'en fit rien car elle ne lui en laissa pas le temps, se mettant à lui expliquer qu'il ne savait trop qui avait essayé de l'embrasser et que maintenant elle devait lui échapper en dansant avec lui. Elle lui prit la main pour le tirer vers l'endroit où tout le monde dansait et il eut à peine le temps de poser son verre et de murmurer un mot dans la vieille langue des Lions à sa lionne pour lui dire de rester-là avant de se retrouver au beau milieu des danseurs.

Il lâcha sa main pour l’attraper par la taille,  plongea ses yeux bruns dans le bleu océan de ceux de la petite Poppy. « Je suis Soan Kamshay, Chef de la Tribu des Lions, et vous ma belle vous avez surtout abusé de l'alcool qu'on a mis à votre disposition ce soir ». Il leva la main qui tenait encore la sienne pour lui faire faire un tour et la rattrapa instantanément par la taille lorsqu'elle se remit face à lui pour la serrer un peu plus contre lui, sans enlever ses yeux des siens. Ce garçon n'aurait pas peur d'un frère ou d'un ami – il le connaissait, il était des Ours, et il avait une certaine tendance à trop aimer les filles et à ne reculer devant rien, pas même un frère ou un père, qu'un amant – alors il se résolut à faire ce qu'elle avait dit : le fiancé. « Vous savez que ce que vous me faites faire là pourrait m'attirer quelques ennuis ? » lui souffla-t-il, son visage à quelques centimètres du sien et son souffle chaud sur la peau de la Lund, sans cesser de la faire danser.





codes par shyvana

❖ ══════════════════════════════════════════ ❖



Une rose de Lua ♥ Et une de Ambre ♥ Deux magnifiques de Soleya ♥ Et la plus belle rose du monde entier offerte par la merveilleuse Astra ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♔ Chef de Tribu
***
MessageSujet: Re: Le Solstice d'Hiver (Soan et Poppy)    Jeu 10 Juil - 14:29

beneath your beautiful
kamshay & lund




Poppy ne cessait de lancer des regards inquiets au garçon des Ours qui rôdait aux alentours avec un mauvais œil. Il semblait incertain – ce jeune homme qui dansait avec Poppy était-il son frère, ou alors son fiancé ?...Le plan de la blonde semblait marcher. Elle osa donc donner son attention au jeune homme qui dansait avec elle si gentiment. Il la regarda dans les yeux et elle sourit un peu bêtement. « Je suis Soan Kamshay, Chef de la Tribu des Lions, et vous ma belle vous avez surtout abusé de l'alcool qu'on a mis à votre disposition ce soir » Elle cligna plusieurs fois des yeux et l'information qu'il venait de lui donner se frayait un chemin dans sa cervelle imbibée d'alcool lorsqu'il lui fit faire un tour et la rattrapa habilement par la taille. Elle le dévisagea, un peu gênée. Le chef de...Le chef des Lions ? Kamshay, Kamshay...Mais oui, bien sûr qu'elle le connaissait. Elle ne l'avait pourtant jamais vu en personne. Il était beau, plein de charme. Et Noble. Elle ne réalisa pas tout de suite à quel point elle s'était mise dans une situation embarrassante, cela viendrait plus tard. « Vous savez que ce que vous me faites faire là pourrait m'attirer quelques ennuis ? » Il avait prononcé ces mots à quelques centimètres de son oreille, si bien qu'elle pouvait sentir son souffle chaud contre sa joue. Elle déglutit. Elle connaissait à peine cet homme, et pourtant il dansait avec elle, il lui chuchotait des choses à l'oreille...Robyn n'avait jamais eu ce genre d'attention. Peut-être qu'il préférait les hommes ! Elle ne voyait pas d'autre raison...Elle était jolie, on lui disait tout le temps et elle le savait. Pourquoi Robyn était-il insensible à cela ? Sur cette pensée, son visage se décomposa. Puis elle releva les yeux vers Kamshay et tenta de se rappeler ce qu'il venait de lui dire, quelques secondes auparavant. « Des ennuis ? Qui donc pourrait vous causer des ennuis ? » Soan la fit tourner de nouveau, et elle sourit, amusée. Ceci dit, un rien l'amusait ce soir. Elle trouvait tout le monde intéressant, beau, drôle. Encore une fois l'effet de l'alcool qui l'avait rapidement engourdie. « Vous êtes le Chef des Lions, c'est vous qui causez les ennuis, non ? » Elle tourna la tête et réalisa ce qu'il voulait dire. Plusieurs convives les regardaient avidement, amusés ou désapprobateurs. Ils n'étaient pas habitués à voir Kamshay danser de cette façon, et le fait qu'il le fasse avec une jolie jeune fille ne faisait qu'alimenter leurs imaginations. Ou leur fantasmes. Dans les deux cas ils se faisaient des idées, car Soan était plus amusé qu'autre chose. De son côté, Poppy était plutôt flattée que le Chef des Lions daigne danser avec elle. Il n'avait dansé avec personne d'autre pour l'instant ! Pour une fois qu'on la faisait passer en premier...Elle sourit malgré elle, suivant les pas de Soan, de plus en plus troublée par le jeune homme. Son coeur battait. Par moments, ce qui l'entourait se mettait à tourner, devenant un nuage de lumières et de silhouettes brouillées. Seul Soan restait net, et elle s'accrochait à lui pour ne pas chanceler. Encore une fois: l'alcool. Mais peut-être le jeune homme n'y était-il pas totalement étranger. Il était indéniablement beau, et puis il y avait quelque chose de royal dans ses gestes. On voyait tout de suite qu'il était Chef, qu'il avait un mental de fer. Ça impressionnait la petite Poppy qui se laissait faire par ses bras et tournait, tournait sous le contrôle de Soan. Il y avait une grande main rugueuse sur la taille de Poppy, et une fine main blanche sur l'épaule de Soan. Elle était comme obsédée par cette main sur sa taille, incapable de penser à autre chose. Il lui apparut soudain qu'elle faisait quelque chose de mal, sans qu'elle sache quoi exactement. Mais elle ne recula pas. Elle était confuse, ça se voyait sur son visage, à son petit nez froncé et ses sourcils qui s'étaient un peu rapprochés. Elle souffla et émit un petit rire. « C'est la dernière fois que je bois de l'alcool de toute ma vie. Ça donne la nausée et ça n'est même pas bon. » Elle poussa un petit soupir et posa soudain sa tête sur l'épaule de Soan. Elle ferma les yeux. Le monde cessa de tourner, enfin.
Code by AMIANTE

❖ ══════════════════════════════════════════ ❖



Remember the
time when
it was so easy
And the
poppies grew
on the hills?


Soan est mon Dieu tout puissant, je l'aime et le vénère. Ma vie ne saurait être belle sans sa présence lumineuse et sa grandeur incomparable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Solstice d'Hiver (Soan et Poppy)    Aujourd'hui à 13:13

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Solstice d'Hiver (Soan et Poppy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les royaumes de Borée
» Yule, solstice d'hiver
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» WILD HEART « :: ♔ Lieux RPG :: Centre :: Tribu des Cerfs-